Lombalgie : les anti-inflammatoires, vraiment efficaces ?

Feb 22, 2017 par

Anti-inflammatoire mal dos lombalgie

Les anti-inflammatoires sont largement utilisés dans le traitement des douleurs lombaires. Toutefois, une récente étude australienne viendrait contredire l’efficacité de ce type de traitement. Lombalgie.fr fait le point pour mieux comprendre les bénéfices et les risques de cette médication.

Qu’est-ce qu’un anti-inflammatoire ?

Les anti-inflammatoires sont des médicaments prescrits dans le cas d’une inflammation. C’est-à-dire dans le cadre de la mise en place d’un processus « normal » de défense de l’organisme face à une agression. Les symptômes caractéristiques de l’inflammation sont alors : douleur, rougeur, gonflement (œdème) et chaleur.

Les anti-inflammatoires se répartissent en deux catégories :

  • Les anti-inflammatoires stéroïdiens (corticoïdes) ;
  • Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS).

A savoir ! Les stéroïdes sont des hormones dérivées des stérols (groupe de lipides) et sécrétées par des glandes endocrines (organes libérant des hormones).

Anti-inflammatoires et traitement des lombalgies

Une étude australienne du George Institute for Global Health a démontré que les bénéfices apportés par les anti-inflammatoires dans le cadre de lombalgies, pouvaient se voir contrebalancés par le développement d’effets secondaires.

A savoir ! Les lombalgies sont caractérisées par des douleurs ressenties au niveau des vertèbres lombaires (situées dans le bas du dos).

Les résultats de cette étude révèlent que seul un patient lombalgique sur six, traité par des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), ressentait une réduction significative de la douleur.

De plus, des études antérieures ont également mis en avant l’inefficacité du paracétamol et des opioïdes (médicaments issus d’un opiacé). La prise de telles substances, pour traiter des maux de dos, n’aurait qu’un effet placebo.

Au vu de la prévalence importante des lombalgies, les auteurs de cette étude ont alors alerté sur la nécessité de rechercher de nouveaux traitements, plus efficaces.

A savoir ! La prévalence d’une maladie correspond au nombre d’individus atteints par cette pathologie.

Les douleurs dorsales causent de nombreuses infirmités dans le monde. Elles se doivent alors d’être prises en charge et traitées de façon efficace. Par ailleurs, les résultats de cette étude démontrent que la prescription d’anti-inflammatoires n’a en réalité qu’une efficacité limitée sur ce type de douleurs. L’efficacité de ces médicaments étant comparée à l’utilisation d’un placebo, il a été démontré que le niveau de la douleur n’était réduit que très légèrement.

Mal de dos : Que faut-il faire alors ?

Cette équipe de chercheurs s’est penchée sur l’analyse de 35 essais cliniques, impliquant plus de 6 000 personnes. Il en est ressorti que les patients soignés par des anti-inflammatoires présentaient davantage de risque de développer de nombreux effets secondaires : ulcères, douleurs à l’estomac, hémorragies, etc. En ce sens, une réévaluation de la balance bénéfices/risques de ces médicaments mériterait d’être étudiée de façon plus approfondie.

Ces conséquences amènent à penser qu’il est impératif de trouver des solutions permettant la réduction des douleurs dorsales sans entraîner d’autres symptômes.

La prévention des lombalgies est incontournable pour en diminuer le risque de développement. Ceci passe par l’éducation de certaines positions (conseils sur la position assise, sur la bonne utilisation du dossier de chaise, sur le soulèvement d’une charge, etc.), au travail comme à la maison, ou encore par une activité physique régulière.

Delphine W., Ergonome spécialisée en Santé au travail.


Sources :
The drugs don’t work, say back pain researchers, George Institute for Global Health, Eurekalert, 2 février 2017
Non-steroidal anti-inflammatory drugs for spinal pain: a systematic review and meta-analysis, Gustavo C. Machado et al., NCBI, 2 février 2017, DOi : 10.1136/annrheumdis-2016-210597 

Delphine W.

Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.

Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.

Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.