Ceintures Lombaires Souples Ceintures de Maintien Lombaire Corsets d’Immobilisation et de Maintien en Hyper-extension du Rachis Corsets d’Immobilisation Vertébrale Autres


Ceintures Lombaires Souples

Ceinture lombaire soupleNature
Les Ceintures Lombaires Souples (CSL) sont fabriquées de série, par différents laboratoires d’orthopédie, en général spécialisés dans la fabrication et la commercialisation de produits à usage médical ou sportif (colliers cervicaux, orthèse de main et de poignet, genouillères etc…) et sont disponibles en pharmacie de ville.
Elles sont essentiellement composées en tissu élastique ou non, plus ou moins renforcées (bandes postérieures, baleines souples ou rigides) +/- baleinage antérieur. La fermeture doit être réglable. Aucune adjonction ou supplément ne peut s’associer à la tarification de ces références.
Les différents revendeurs proposent en général plusieurs formes (homme, femme, mixte, personne forte), plusieurs hauteurs, plusieurs tailles (entre 3 et 6 tailles par type de modèle), plusieurs usages (activité particulière, travail en force…), plusieurs coloris... Néanmoins, en cas de problème d’adaptation (femmes, formes asymétriques…), il faudra préférer une CML (ceinture de maintien lombaire).

Intérêt thérapeutique
Effet antalgique et proprioceptif plus que d’immobilisation, avec néanmoins une certaine restriction des mobilités.

Indications
Douleur du rachis sans pathologie inflammatoire, infectieuse ou tumorale, donc principalement les lombalgies et lombo-radiculalgies communes (c’est-à-dire sans cause retrouvée aux différents examens complémentaires).
L’utilisation doit rester discontinue et temporaire.

 


Ceintures de Maintien Lombaire

Maintien LombaireNature
Les Ceintures de Maintien Lombaire (CML) sont des ceintures sur mesure. Elles sont donc obligatoirement coupées et assemblées avec un ou plusieurs essayages en cours de fabrication, sous la responsabilité d’un orthopédiste-orthésiste agréé. La fermeture doit être réglable sur toute la hauteur. Les renforcements sont assurés par des ressorts en acier ou matériaux thermoformables à basse température, incorporés et inamovibles. La mise en forme de ces ressorts doit être faite en fonction de la morphologie du patient et de l’effet médical attendu, en évitant tout appui traumatisant. Les adjonctions doivent être précisées sur la prescription. Les matériaux utilisés sont en principe pour les parties dorsale et abdominale un tissu inextensible, les côtés étant en tissu plus ou moins élastique selon le maintien à apporter.

Intérêt thérapeutique
Effet antalgique et proprioceptif plus que d’immobilisation.

Indications
Lésions rachidiennes pathologiques entraînant des répercussions algo-fonctionnelles d’intensité modérée (les douleurs sont dues à des lésions osseuses, articulaires ou discales d’origine inflammatoire, infectieuse, tumorale ou dégénérative).
En remplacement des CSL pour les morphotypes particuliers (comme des rachis asymétriques, des abdomens proéminents, des tailles très minces…).
Dans les suites d’un corset d’application directe (en sevrage d’un corset, afin d’éviter de passer d’une immobilisation totale à « rien »).
Prévention des activités à risques (travail de force, voyage…).

 


Corset d’ImmobilisationCorsets d’Immobilisation et de Maintien en Hyper-extension du Rachis

Nature
Les Corsets d’Immobilisation et de Maintien en Hyper-extension du Rachis (CIMHR) possèdent deux points d’appui antérieurs, pubien et sternal, et un plastron dorsal réglable maintenus par une armature métallique et/ou plastique.

Intérêt thérapeutique
Immobilisation du rachis en hyper-extension.

Indications
Cyphose réductible, ostéoporose, tassement vertébral.

Contre-indication
Morphologie asymétrique.

 


Corsets d’Immobilisation Vertébrale

Nature
Les Corsets d’Immobilisation Vertébrale de Série (CIVS) sont morphoadaptables (adaptables à la morphologie des personnes), thermoformables avec dos réalisé en matériau plastique et fermeture antérieure réglable.
Les CIV sur mesure sont généralement fabriqués en totalité avec du tissu inextensible renforcé, ou bien du matériau thermoformable à basse température par application directe, réalisés en monobloc, avec fenêtre si nécessaire, dans une plaque suffisamment large et épaisse pour assurer un maintien identique aux corsets réalisés avec des aciers ressorts. La fermeture est antérieure ou antéro-latérale. La base de l’armature doit être placée de telle sorte que le corset, tout en assurant son rôle de contention, ne gêne ni la position assise, ni la marche. Ils sont « moulés » sur le patient par un orthopédiste-orthésiste.

Intérêt thérapeutique
Immobilisation quasi-totale du rachis : antalgie, correction, consolidation osseuse.

Indications
Conseillés en cas d’atteinte sévère du rachis pathologique (une lésion anatomique explique les troubles du rachis), ils correspondent aux cas dits « graves » de lésions rachidiennes importantes entraînant des répercussions algo-fonctionnelles quelle qu’en soit l’origine :

  1. lombalgie chronique (avec lésion anatomique)
  2. dégénérescence arthrosique rachidienne
  3. ostéoporose vertébrale
  4. séquelles de fractures dorso-lombaire
  5. suite de chirurgie rachidienne (arthrodèse, greffe…)

Les CIV peuvent se substituer aux corsets en plastiques s’ils sont mal tolérés.

 


Autres

CMLR (Ceinture de Maintien Lombaires Renforcée) : Prescrite en cas de lésions rachidiennes pathologiques entraînant des répercussions algo-fonctionnelles importantes. Elle permet de limiter les mouvements antéro-postérieurs du rachis.

CMAL (Ceinture de Maintien Abdomino-Lombaire) : Prescrite en cas de lésions rachidiennes pathologiques entraînant des répercussions algo-fonctionnelles d’intensité modérée. Elle permet de limiter davantage les mouvements antéro-postérieurs du rachis ainsi que les inflexions latérales.