Qu'est-ce que la lombalgie ? La lombalgie commune Les différents types de lombalgie commune Vous souffrez de lombalgie commune


Comprendre sa lombalgieQu'est-ce que la lombalgie ?

  1. La première étape pour améliorer votre situation c’est de connaître et comprendre le diagnostic médical de votre douleur.
  2. Pour faire face à une douleur il faut en comprendre la nature. Le diagnostic médical de votre douleur est "Lombalgie commune".
  3. Au début, la douleur provient de l’évolution naturelle de la colonne vertébrale qui subit, comme toute pièce mécanique soumise à des contraintes quotidiennes, des modifications de structure, plus ou moins bien tolérées avec le temps et en fonction du type de sollicitation que vous faites subir à votre colonne. Votre douleur ne présente néanmoins aucun caractère dangereux : vous ne risquez ni la paralysie, ni la fracture.
  4. Mais, au-delà de 3 à 6 mois, la persistance de la douleur a des répercussions :
    • biologiques : raideur des articulation, perte de force musculaire…,
    • physiques : limitation des possibilités de marcher, de porter des charges, de courir… augmentation du temps de position couchée...,
    • psychologiques : anxiété, dépression, perte de confiance en soi, pessimisme…
    • relationnelles : agressivité, intolérance, perte d'emploi, isolement social…
  5. Le patient lombalgique et son entourage réagissent alors souvent de manière inadéquate à cette évolution. Leur réaction aggrave la douleur, ce qui en augmente les répercussions, et renforce encore leur réaction…
  6. Ce cercle vicieux ne peut être interrompu que par une approche active et méthodique pour diminuer les répercussions de la douleur et améliorer vos réactions. C’est ce que vous propose ce programme de coaching.
  7. La lombalgie est une douleur située au niveau des vertèbres lombaires, c'est-à-dire située en dessous de la dernière vertèbre qui porte une cote (les vertèbres concernées vont de D12 à S1).
  8. Les douleurs concernant les vertèbres situées au-dessus de la D12 sont appelées dorsalgies. Elles ont des causes, des mécanismes et des traitements différents de la lombalgie et ne sont pas traitées dans ce site.
  9. Les douleurs liées à la lombalgie peuvent descendre sur les fesses, l'arrière des cuisses, jusque derrière les genoux.
  10. Douleur vertèbres lombairesOn distingue deux types de lombalgies :
    • les lombalgies dues à une maladie, ou lombalgies symptomatiques (nous n'en parlerons pas ici),
    • les lombalgies "seules" ou lombalgies communes.


Lombalgie communeLa lombalgie commune

  1. La lombalgie commune présente une absence de gravité au sens médical : il n'y a pas, comme cause de cette douleur, de "maladie spécifique" (cancer, ...).
  2. La lombalgie commune traduit une évolution mécanique normale, commune à toute la population.
  3. Pour autant, cette lombalgie peut être douloureuse, invalidante, et requiert l'intervention d'un médecin, voire une chirurgie spécifique. "commun" ne veut pas dire "bénin".


Les différents types de lombalgie communeLes différents types de lombalgie commune

  1. On distingue trois "profils évolutifs" de lombalgie commune, correspondant à trois façons dont la douleur évolue dans le temps.
  2. On distingue trois types de lombalgies communes selon leur durée :
    • chronique : c'est une lombalgie installée depuis plus de 3 mois
    • aigüe, d'une durée inférieure à 7 jours
    • récurrente ou récidivante : c'est une suite d'épisodes aigus, survenant de façon plus ou moins régulière, et se répétant sur des durées de quelques mois à plusieurs années.
  3. Selon le profil, le retentissement de la douleur sur la vie quotidienne et sa prise en charge varient de façon importante.


Les différents types de lombalgie communeVous souffrez de lombalgie commune

  1. Vous souffrez de lombalgie commune depuis plusieurs mois. Que peut-on déduire de ceci ?
  2. Votre lombalgie est commune : En dehors de la douleur, vous n’avez donc pas d’autre problème au niveau du dos : pas d’anomalie osseuse, pas de fracture, pas de fragilité particulière, pas de pathologie des nerfs… Votre seul problème c’est la douleur.
  3. Elle dure depuis plusieurs mois : Cela veut dire que les traitements testés jusque là, dont le seul but a été de faire diminuer la douleur n’ont pas permis de vous soulager. Pour d’autres patients cela aurait suffi, mais pas dans votre cas. Vous allez devoir mobiliser d’autres ressources pour traiter votre lombalgie. Ces ressources comprennent trois axes : corriger vos erreurs (de comportement ou de pensée), gérer votre mental (stress, sommeil, anxiété, agressivité…) et passer à l’action (activité physique, sociale…).
  4. L’objectif de ce programme est de vous aider à mobiliser ces ressources.
  5. Et votre médecin ? Votre médecin peut vous aider et va vous aider. A la fin de chaque module, ce programme (qui a été écrit par des médecins) vous permet d’éditer un compte-rendu que vous pouvez donner à votre médecin pour qu’il puisse suivre vos progrès.
  6. Mais globalement c’est à vous de mobiliser vos ressources personnelles pour agir.