Principe Ceinture de soutien lombaire : choix CSL : modalités Tableau des remboursements


Principe

Prescription médicaleLa prescription médicale est indispensable pour permettre la prise en charge par les organismes sociaux. Elle doit être libellée sur une ordonnance particulière, indépendante de celles comportant la prescription de produits pharmaceutiques ou de tout autre appareillage.
Elle doit préciser le type d’article (désignation du type de ceinture sans nécessité de préciser la référence LPPR) et la finalité médicale, c’est-à-dire la nature et le siège de l’atteinte justifiant la prescription, les objectifs à atteindre compte tenu de la morphologie et de la pathologie du patient pour une correction, un maintien et une application optimale.

 


Choisir sa ceinture lombaireCeinture de soutien lombaire : choix

En ce qui concerne les CSL, si la référence n’est pas précisée sur l’ordonnance, le choix du modèle est fait par le pharmacien agréé ou l’orthopédiste-orthésiste. Le choix de la taille sa fait après mesure du tour de taille. Il faut toujours essayer la ceinture (par-dessus un maillot de corps) avant de la délivrer. Il ne s’agit jamais d’une urgence, ne pas hésiter à commander un autre produit et faire revenir le patient.

Les ceintures ne sont prises en charge que si elles sont appliquées et délivrées par un professionnel agréé dans les conditions prévues par la réglementation.

La contention est fonction de trois éléments : la force et la qualité de l’élastique utilisé, l’importance du baleinage et le serrage de la ceinture. L’orthopédiste-orthésiste veillera à équilibrer ces 3 éléments ou à privilégier l’un des trois en fonction de certaines particularités (insuffisance respiratoire, activité particulière, morphologie…).

 


CSL : modalités

Tout comme les médicaments sont prescrits selon une certaine posologie (dose et rythme d’administration), la prescription d’une ceinture lombaire quelle qu’elle soit doit toujours s’accompagner d’une indication de temps de port dans la journée (diurne et/ou nocturne) et des circonstances (type d’effort, travail, port de charge, trajets…). Idéalement, la prescription doit prévoir une durée maximum d’utilisation, ce qui est plus facile pour un corset rigide souvent lourd et encombrant, qu’une CSL !

Le médecin prescripteur doit revoir le patient avec l’orthèse délivrée afin de contrôler la bonne adéquation de la ceinture avec la morphologie, la bonne tolérance et la bonne mise en place.

 


Tableau des remboursements

Liste des Produits et des Prestations remboursables LPP - (10/10/2014)
1 / Bande-ceinture

Prix : 43.43 euros

Orthèses souples de série2 / Ceinture de Soutien Lombaire

Nomenclature : CSL hauteur dos 21 cm
Prix : 47.19 euros

Nomenclature : CSL hauteur dos 26 cm
Prix : 55.86 euros

3 / Corset pour Immobilisation et Maintien en Hyper-extension du Rachis

Nomenclature : CIMHR - modèle simple
Prix : 89.70 euros

Orthèses rigides de série4 / Corset pour maintien et immobilisation du rachis conforme aux spécifications techniques comprenant les bretelles et jarretelles.

Prix : 167.69 euros

Ceinture de Maintien Lombaire1 / Ceinture de Maintien Lombaire CML

Nomenclature : - jusqu’à D12
Prix : 82.63 euros

Nomenclature : - jusqu’à D9
Prix : 103.28 euros

2 / Ceinture de Maintien Abdomino-Lombaire CMAL

Nomenclature : - jusqu’à D12
Prix : 85.29 euros

Nomenclature : - jusqu’à D9
Prix : 106.62 euros

3 / Ceinture de Maintien Lombaire Renforcé
CMLR

Nomenclature : - jusqu’à D12
Prix : 92.60 euros

Nomenclature : - jusqu’à D9
Prix : 115.75 euros

Corset d’Immobilisation Vertébrale4 / Corset d’Immobilisation Vertébrale
CIV

Nomenclature : Selon le type
Prix : De 199.25 à 319.90 euros